Bateaux

Algérie Ferries le navire Tarik Ibn Ziyad retenu en Espagne

Algérie Ferries le navire Tarik Ibn Ziyad retenu en Espagne.

Voilà une semaine que le ferry est bloqué à Alicante sur ordre des autorités espagnoles, officiellement pour des raisons techniques. Un incident qui met en lumière l’état déplorable de la flotte du transporteur algérien.

Le Tarik Ibn Ziyad, navire de la compagnie Algérie Ferries assurant les traversées vers la France, l’Espagne et l’Italie, est bloqué depuis le 14 novembre 2022, au port d’Alicante par les autorités espagnoles. Cette information révélée au quotidien El Khabar par le député algérien Ali Mounsi, président de la Commission des transports, transmissions et télécommunications de l’Assemblée populaire nationale (APN) n’a été ni infirmée ni confirmée par l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) qui garde un silence troublant sur cette affaire.

Le navire n’a pas effectué la liaison prévue à son programme le 15 novembre entre Alicante et Oran, et les voyageurs qui s’étaient présentés au port espagnol n’ont trouvé qu’une note laconique les informant de l’annulation de la traversée jusqu’à nouvel ordre pour « problèmes techniques ». Sur son site internet, la compagnie maritime annonce plusieurs reports et annulations ainsi que des bouleversements sur le tableau des horaires des traversées pour les mois de novembre et décembre. Ce 21 novembre, le Tariq Ibn Ziyad est toujours amarré au port d’Alicante où les autorités maritimes l’ont changé d’emplacement.

Rétention

Les raisons de cette saisie seraient motivées par les « conditions d’hygiène » du navire, ainsi que le « non respect des consignes en vigueur par le commandant du navire lors de l’accostage au port d’Alicante » selon le député Ali Mounsi qui demande aux autorités algériennes de faire toute la lumière sur cette affaire, car les raisons invoquées ne seraient « pas convaincantes ».

Cependant, la page Facebook des « Infos maritimes et portuaires en Algérie » précise qu’il ne s’agit pas de « saisie » mais de « rétention » par le Port State Control (PSC), c’est-à-dire le comité de sécurité portuaire et ce jusqu’à la levée des réserves émises. Sachant qu’une saisie ne peut être effectuée que par les autorités judiciaires d’un pays, tandis que la rétention est du ressort des autorités portuaires.

FERRIES ALGÉRIE

Billet bateau Algérie, Marseille Alger, Marseille Oran

https://www.jeuneafrique.com/